smic 2018

SMIC : Quelle évolution pour 2018 ?

Le SMIC, Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance, définit le montant minimum auquel vous pouvez prétendre par heure travaillée. Contrairement aux pays anglo-saxons, ce SMIC est universel et ne souffre pas d’exceptions (dans le cadre d’un contrat de travail).

Chaque année, le SMIC est revalorisé en fonction de l’inflation, c’est-à-dire de la montée des prix. A ce calcul peut également s’ajouter un possible « coup de pouce du gouvernement », qui peut décider d’augmenter unilatéralement le SMIC. Il faut savoir en revanche qu’aucun coup de pouce de ce genre n’a été donné depuis le 1er juillet 2012.

Où en est-on ?

Avant d’observer quelles pourraient être les évolutions du SMIC 2018 en France, observons où nous en sommes cette année.

Le SMIC brut mensuel en France est de 1 480,27€, ce qui donne un SMIC net de 1153€. Notez que la conversion du SMIC brut en net est néanmoins une estimation, étant donné que cela dépend des cotisations liées à votre secteur d’activité.

Quant au SMIC horaire, il est de 9,76€ en 2017.

Comment sera calculé le SMIC 2018 ?

Il n’existe pas, pour l’instant, de données officielles indiquant quel sera le montant du SMIC 2018 en France. Effectivement, le gouvernement d’Edouard Philippe, Premier Ministre d’Emmanuel Macron, a annoncé que tous les chiffres seront donnés à la fin du mois de décembre. Encore une fois, un coup de pouce paraît peu probable au vu des conjectures politiques et économiques actuelles.

On peut néanmoins se pencher sur la méthode de calcul. Celle-ci comprend deux critères :

  • Quelle est l’inflation mesurée pour les 20% des ménages ayant les revenus les plus faibles ?
  • Quelle est la base de la moitié du gain de pouvoir d’achat pour une heure travaillée pour les ouvriers et les employés ?

Sans le coup de pouce, et au vu des évolutions des 5 dernières années, on peut donc estimer que le SMIC 2018 augmentera de quelques euros par mois.

Existe-il des exceptions au SMIC ?

Comme on vous le disait en introduction, il n’existe pas formellement, dans le droit du travail, d’entorse à la règle du SMIC : un employeur ne peut pas vous payer en-dessous du taux du SMIC brut. Cela ne veut pas dire, toutefois, qu’il ne peut pas vous payer plus !

Effectivement, à côté du SMIC universel, il existe par branches d’activité (et également par entreprises) des conventions collectives. Dans ces conventions collectives, il est parfois mentionné un montant minimum pour le salaire des employés, qui doit être supérieur au SMIC. Si votre convention collective comporte cette clause, sachez que c’est alors elle qui devient prioritaire : vous devez légalement être payé à cette somme (qui elle, encore une fois, doit être supérieure au SMIC).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *